retour la liste des chroniques
  retour la liste des chroniques (Ile-de-France)

Përl - Monochrome

Përl - Monochrome


Style : Rock/Post Hardcore

Tracklist :

1. L’éveil de la conscience

2. Angkor Vat (ou le rêve d’un halluciné)

3. Où vont les nuages

4. La complainte des absents

 

Chronique :

Ils nous auront fait languir… Mais impossible de leur en vouloir : perfectionniste, Përl, petit trio parisien officiant dans un style très personnel, a tenu à s’associer avec de vrais bosseurs pour sortir enfin sa première démo. Après nous avoir prouvé sa hargne sur scène, le groupe nous propose donc quatre titres, dont deux sont en acoustique, sur un opus qui ne manque pas d’émotions ni de messages, intitulé Monochrome.

L’écoute du CD se divise alors en deux parties. On rentre avec surprise sur une ambiance plutôt agressive, non vraiment au sens musical (amateur de bourrin d’abstenir), mais au sens où Monochrome est éloquent. On oscille entre un rock/post hardcore, au cœur de textes dont le moindre mot est posé. Ceux-ci sont d’ailleurs chantés/hurlés/chuchotés en français, afin de faire ressortir toute la haine et les illusions d’un monde finalement dérisoire, dans un équilibre poétiquement agressif parfait. Le chant justement, parlons-en : œuvré au féminin, il se révèle très expressif quelque soit le ton sur lequel il est travaillé ; la chanteuse possède un grain de voix peu entendu et fait, à mon avis, une grande partie de l’originalité du combo. Premier gros point fort donc, car non seulement les notes sont parfaitement dominées, mais en plus, elles ne nous laissent pas de marbre…

Globalement, la rythmique est vraiment intéressante ; la batterie ne manque pas de relief, la basse ainsi que la guitare folk me ravissent sur Angkor Vat, et on peut être submergé par un flot de riffs batailleurs autant qu’être pris dans des mélodies entraînantes. Bref, aucun instrument n'est oublié et n’est posé là par hasard. Përl nous livre un vrai travail, recherché, fidèle à une ambiance à la fois sombre et agressive, sans pour autant omettre un message d’espoir à qui veut bien l’entendre. Certes, l’entrée sur la partie acoustique offre une sorte d’accalmie mais pourtant…cette atmosphère mélancolique persiste. Les percussions sont belles et maîtrisées, et la douceur des deux compos ne fait que relever un peu les propos des textes (qui figurent d’ailleurs sur la jaquette). Chaque musicien nous offre une richesse instrumentale, que ce soient les différentes percussions, les différents sons de guitares, la basse plus ou moins percutante.

Après les avoir vu trois fois sur les planches, c’est un vrai plaisir de pouvoir enfin découvrir les subtilités musicales de Përl (et il y en a !). Je ne sais pas vous mais…moi, je ne vous cacherai pas que des frissons sont venus me visiter à plusieurs reprises… Cette démo est un délice, autant pour ses ambiances, pour ses richesses, sa singularité, ses textes, la propreté du travail, et j’en passe. A son écoute, « J’hallucine ma vie dans l’argile d’un monde illusoire » (Angkor Vat), et je me rappelle que «[ je pourrais m’en aller], sans remords… » (La complainte des absents). A connaître, vraiment.

 

Lien :

Myspace


rgion : Ile-de-France
France

Message #2597 sur Inw[B]zine
Auteur :
Abrahel





Ecrit le 27.06.2011


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'quipe
Copyright 2007-2011 - Tous droits rservs
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter