retour à la liste des Interviews

Interview avec Olivier de Benighted.

Interview avec Olivier de Benighted.


 

Votre nouvel album, Asylum Cave, est sorti il y a maintenant deux mois, et il semble être acclamé par la critique, quels sont les retours que vous avez eus auprès du public ? 

Olivier : Je t’avouerai qu’on est assez soufflé par le très bon accueil de l’album dans le monde entier. Tous les jours des chroniques arrivent et sont toutes bonnes... Ça fait vraiment super plaisir, car cet album est quand même un travail de 3 ans. Après pour nous le plus important c’est quand même le public et les réactions en concert et là, lors de la tournée et des autres dates de Benighted et là encore on est loin d’être déçu. Partout le public scandait nos paroles, notamment le Let the blood spill between my broken teeth et retournait les salles. Mortel ! On était sur le cul de voir l’accueil des nouveaux titres et le fait que les gens connaissent les paroles seulement 2 semaines après la sortie de l’album.


Je vais peut-être dire une bêtise mais on dirait que vous commencez à pas trop mal vous exporter hors de hexagone, c’était déjà le cas après Icon mais j’ai l’impression que c’est de plus en plus important, et c’est rare de voir des groupes français être appréciés à la fois chez eux et à l’extérieur, l’ambiance de vos concerts est-elle aussi intense à l’étranger ?

Oui, depuis Icon et le bon travail réalisé par notre label de l’époque, Osmose, on s’exporte de plus en plus et notamment on a pu faire la plupart des gros fests européens (Inferno, Obscene, Metal GDL, Neurotic, Summerbreeze...). Là, avec ce nouvel album et Season Of Mist, on sent déjà une grosse évolution. Depuis la sortie, on est sollicité pour aller un peu partout et ceci dans de très bonnes conditions (ce qui change de ce qu’on a pu nous proposer par le passé). D’ailleurs, j’espère qu’on pourra bientôt se lancer dans une grosse tournée européenne avec une bonne tête d’affiche.

Par rapport au public, on a de bonnes surprises un peu partout. D’ailleurs j’étais très surpris qu’à l’Inferno fest, le public norvégien, qu’on nous avait décrit comme très statique (d’autant plus quand il s’agit d’un fest majoritairement black métal), avait été énorme. Gros souvenir en Israël aussi où le public était terrible. En général, on a toujours des pits bien remuant quel que soit le pays. La France reste un public particulier complètement malade comme on adore. Il a encore su nous le montrer tout au long de la tournée avec Kronos et Gorod.

 

Toujours en rapport avec l’étranger, j’ai été très surpris de voir que la tournée avec Gorod et Kronos soit limitée à la France, surtout avec une affiche de cette qualité et aussi homogène - chose qui se fait de plus en plus rare avec les tournées qui ont souvent tendance à avoir autant de genres musicaux que de groupes présents...- !

Était-ce trop lourd à organiser (je sais que c’est toi qui a tout organisé toi-même) ou est-ce que vous vouliez vraiment faire une tournée 100% Française ?

Notre but était vraiment de se limiter à la France dans un premier temps pour présenter notre nouvel album. Pour l’étranger ça viendra, mais pas forcément avec ces deux groupes. Ce package uniquement français, c’était surtout quelque chose de spécial pour la France. Comme tu le dis ce genre de tournée homogène reste très rare aujourd’hui et du coup c’était bien de renouer avec ça chez nous, en France, pour remercier ce public français qui nous soutient depuis le début. Et quoi de mieux que le faire avec nos amis de Kronos et Gorod ? Le public a bien compris notre initiative et est venu nombreux (de nombreuses dates étaient sold-out) pour faire la fête et retourner les salles. On a vraiment apprécié et on tient à remercier tous ceux qui se sont bougés et ceux qui ont rendu ça possible.


Passons à la musique, Asylum Cave m’a marqué sur un point précis, c’est le boulot de Kevin Foley, qui est - je trouve - passé à un niveau supérieur dans son jeu par rapport à Icon !

 D'ailleurs j’ai l’impression que je ne suis pas le seul à penser ça vu qu’il à été appelé par Nightmare et Sabaton pour remplacer leurs batteurs respectifs sur une tournée...

Oui tu as raison Kévin a vraiment progressé. Il ne faut pas oublier qu’avant son entrée dans Benighted, un an avant Icon, il n’avait jamais utilisé de double et ne faisait pas de blast. Il a fallu qu’il apprenne. On lui a fait tout de suite confiance car il correspondait à ce qu’on cherchait : un mec cool humainement, pas prise de tête, un passionné et un travailleur dont on sentait le potentiel et surtout un batteur qui savait groover et non pas se limiter à du bourrin sans finesse. On savait dès le début qu’on faisait le bon choix. Aujourd’hui, c’est un de mes meilleurs potes que j’ai quasiment tous les jours au téléphone. C’est comme cela que je conçois un groupe.

Sinon oui beaucoup de groupes tournent autour de Kévin et font appel à ses services. Ce n’est pas pour rien que des groupes aussi techniques et impressionnants comme Disavowed et Burning Skies ont fait appel à lui.


Autre point qui m’a fait un peu halluciner, c’est la voix de Julien sur A Quiet Day, il descend vachement bas le bougre, ça m’a fait penser à Chris Barnes sur le Tomb Of The Mutilated de Cannibal Corpse tellement c’est inhumain comme truc...

D’ailleurs je ne sais même plus si on peut encore parler de « schizophrénie vocale » à ce niveau tellement la palette de sa voix est énorme !

C’est vrai que Julien est vraiment capable de trucs impressionnants. Il s’est encore surpassé sur cet album. Par contre je pense que sur A Quiet Day, c’est plutôt Mike de Devourment dont tu parles et qui est là en guest. En tout cas si tu parles du bruit d’évier c’est Mike ! héhé. Tu peux aussi retrouver Sven d’Aborted sur Unborn Infected Children.

 

Le son des guitares m’a semblé un poil plus oldschool et « chaud » que sur Icon, je me trompe ou vous avez changé un petit truc ?

Oui, tu as raison. On a fait un gros travail en studio pour Asylum Cave et Kohle notre ingé son en studio s’est vraiment déchiré pour expérimenter avec nous. Ça se ressent à plusieurs niveaux. Tout d’abord la batterie, qu’on a voulu plus naturelle et sur laquelle on voulait avoir de belles cymbales, chose rare dans le métal extrême. Et aussi, comme tu l’as remarqué, les guitares. On avait déjà fait un gros travail de ce côté là pour Icon, mais cette fois Kohle a vraiment compris ce qu’on voulait : un son tout aussi puissant que pour Icon, mais plus naturel et plus «crade» dans le sens plus velu, plus consistant. On a d’ailleurs utilisé ce fameux son old-school, à la Entombed avec la pédale Boss HM2, pour doubler nos guitares.

 

Pour parler des morceaux, le constat n’est pas bien dur, il n’y a que des bombes !

Pour imager un peu la chose, je dirais que l’album s’enfile aussi facilement que papa dans maman...

Pour le coup je n’aurais rien à dire si ce n’est « Bravo » !

Héhé. Merci beaucoup. J’adore ta comparaison. Ça me parle vraiment. Héhé.

Pour cet album, on a vraiment bossé dur pour sortir ce qu’on pouvait faire de mieux. On a notamment fait des préprods, chose qu’on n’avait jamais fait avant (et oui on est un peu des punks), et on a pu du coup avoir vraiment du recul. Du coup, pour la première fois en 13 ans, on est complètement satisfait et contrairement à d’habitude, on n’a aucun regret plus de 8 mois après la fin de l’enregistrement. Ce qui me fait vraiment plaisir c’est qu’on a réussi à convertir certains «fans» de nos précédents albums qui ne juraient que par ICP ou Identisick à ce nouvel album. Je comprends qu’on reste attaché à un album qui nous a touchés à une époque, moi même pour beaucoup de groupe j’ai mon album fétiche quelle que soit la qualité des nouveaux albums, mais pour Benighted ça me chagrinait d’entendre des choses du genre «Icon est bien mais c’est pas Identisick». On voulait vraiment mettre tout le monde d’accord avec cet album. Bien sûr qu’on ne mettra jamais tout le monde d’accord mais là je sais que pour beaucoup ce nouvel album a détrôné les précédents et ça suffit à me rendre heureux. héhé

 

En fait, en y réfléchissant, un point m’a -un peu- déçu, c’est que je m’attendais à quelque chose de plus osé/fou qu’un « simple » passage de scratch -aussi bon soit-il d’ailleurs !- sur Drowned, comme je le disais dans ma chronique, je ne m’attendais pas à entendre du Diablo Swing Orchestra mais quand même, je voulais me marrer comme une loutre en écoutant et en me disant « Roh les cons ! Ils ont osé ! ». Tu vois ce que je veux dire ?

Je comprends ce que tu veux dire. Dans Benighted, on a toujours laissé transparaitre les autres styles de musique qu’on apprécie à travers des clins d’oeil comme les scratchs sur Drowning, la partie hip hop sur Grind Wit, la partie salsa sur Sex Addicted, le remix electro à la fin de Psychose et bien d’autres... Mais pour moi expérimenter, ce n’est pas seulement mettre des parties «incongrues» dans un album de métal extrême. C’est aussi lorsqu’à la fin d’Hostile tu as une partie black complètement déchirée, quand sur Icon tu as une partie doom sur le titre du même nom. Tu vois ce que je veux dire ? Dans ce sens, je pense qu’on a aussi expérimenté sur Asylum Cave.

 

Vous avez signé chez Season Of Mist pour cet album, qu’est-ce qu’ils vous ont apporté en plus que vous n’aviez pas quand vous étiez chez Osmose ?

Season Of Mist est un label international qui aujourd’hui signe des groupes comme Morbid Angel, Mayhem et Dillinger Escape Plan. On ne pouvait pas refuser une offre d’un tel label, surtout que, chose importante pour nous, ça rendait notre album disponible dans le monde entier, ce qui n’était pas toujours le cas avec Osmose ou à des prix vraiment élevés d’après ce que des Canadiens m’avaient dit. Season Of Mist c’est aussi une équipe de presque 20 personnes qui bossent vraiment bien et qui pour ne rien gâcher sont super sympas. On voit certains d’entre eux souvent et ce sont devenus de très bons amis. Ce côté humain peut paraitre ridicule dans le monde d’aujourd’hui dicté par le business mais pour nous ça reste très important. Pour résumer, on se sent très bien chez Season Of Mist.

 

Question/Réclamation purement personnelle pour le lyonnais que je suis :

On n'a pas eu droit à notre date encore !! C’est prévu pour quand ? :D

Crois moi, on est vraiment dégoûté de n’être ni passés à Lyon ni Saint Etienne. On est de ces deux villes et on n’oublie pas nos racines. On va se rattraper en organisant des dates un peu spéciales dans ces deux villes. Le problème pour cette tournée c’est qu’à Saint Etienne la seule salle était prise et qu’à Lyon on ne voulait pas organiser une date qui aurait fait concurrence à celle organisée avec Loudblast et Destinity par nos amis de My Reference Events. Ne t’inquiète pas, on va vite réparer ça !!!

 

Merci à toi de m’avoir accordé du temps, je te laisse le mot de la fin !

Merci à toi et vivement ces dates sur Lyon et Saint Etienne pour retrouver ce public qui nous réserve toujours un putain d’accueil !!!! 

 



Message #2596 sur Inwë[B]zine
Auteur :
Jojolviking





Ecrit le 21.06.2011


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter