retour la liste des chroniques
  retour la liste des chroniques (Haute-Normandie)

Pin up went down - 342

Pin up went down - 342


 

 

Style: "True pop metal décalée à tendances..." "Hey, mais c'est quoi ton étiquette à rallonge?" "Ben j'en sais rien! Tu sais dans le metal on aime ce genre d'étiquette pour faire genre qu'on est un mouvement intellectuel tu vois!" "Le metal intello? Ah bah tiens c'est nouveau ça! C'est vrai que c'est souvent la subtilité snob d'un Stockhausen cette musique!" " Et si on arrêtait juste nos conneries?" "Ouais du genre on met metal original quoi?" "Ouais ça devrait suffire! Avec ça si les métalleux comprennent pas c'est leur problème!" "Sinon on peut mettre metal anti-true? ou anti-Venom?" "Ouais non on va s'attirer des ennuis!" "T'as raison ma poule! Metal original, point barre!"

Liste des morceaux:

01. Diapositive
02. Escargot
03. Porcelain Hours
04. Essence of I
05. Khabod of My Aba
06. Home
07. Vaginaal Nathrak
08. Pictures to Speak To
09. Murphy in the Sky with Daemons
10.
Paralogical Sarabanda
11. Aquarium

 

Chronique:

On le sait, se renouveler dans la musique n’est pas chose aisée, et en particulier dans certains styles comme le metal qui, malgré son coté “musique subversive”, se trouve finalement gonflé d’une multitude de codes et plus ou moins de règles pour plaire à une partie grincheuse du public métalleux. J’en tiens pour preuve certaines remarques d’internautes sur certains webzines face à du métal qui n’est pas « true ». Enfin qui, en gros, va chercher un peu plus loin que la guitare électrique par exemple comme instrument à utiliser, employer des rythmiques différentes plus groovy, chanter en lyrique, inclure des passages pop etc…Enfin bref, des groupes qui décident de casser un peu les « recettes » de cuisine pour faire un « bon métal ». Nan parce que voyez vous, si vous incluez du chant rapé, des instruments du Moyen Orient et que vous avez une prod typée reggae dub pour donner un son qui défonce (dans tous les sens du terme !) malgré le fait que vous ayez un gros son métal qui tache avec grosse disto et double pédale et ben ce sera pas true ! Et my god vous allez rentrer dans la mauvaise zone ! Celle du néo métal! Merde alors! On va vous sortir que vous faites de la musique pour ado parce que vous avez osé toucher à quelque chose de différent ! Vous avez touché l’arbre sacré et pour cela vous allez être bannis du monde des vrais métalleux (celui des adultes qui boivent de la bière pas du Red Bull !)! Zut de flûte alors!

M’enfin bref, trêve de plaisanteries ! Après tout vous pouvez être « true » tout en utilisant un chant lyrique et des claviers. Waouh ! Mince alors ! Donc où puis-je me situer moi?! Le plus drôle dans tout ça c’est que je balance une superbe intro qui n’a pas grand chose à voir avec le cd pour balancer la critique ! Mmmh, attendez, je réfléchis. Pas grand chose à voir ? En fait si ! Souvenez-vous il y a quelques petites années sortait un omni (objet musical non identifié) qui portait comme doux titre 2 Unlimited appartenant à la propriété PIN UP WENT DOWN groupe de métal « on sait pas quoi » variant d’univers métal rageur à la house funky en passant par des phases plus intimistes presque trip hop ! Le tout en ne faisant pas du métal caricatural ! Est-il donc possible d’être cohérent et honnête dans sa musique tout en détournant les codes d’un style déjà bien ancien, le tout sans que cela soit une blague musicale? Et bien oui ! Et 342 le prouve encore plus ! Car si 2 Unlimited allait déjà très loin au niveau des idées et des concepts développés, 342 repousse encore ces limites! Peut être que cela est dû à l’arrivée d’un ex membre de Carnival in coal dans le groupe ? Mais se dire que cet album surpasse le précédent grâce uniquement à l’arrivée d’un nouveau membre serait sacrément simplet comme excuse ! Non, disons-le franchement, les PIN UP possèdent vraiment un très bon sens de la composition. Ils ont l’avantage de maîtriser un grand nombre d’influences musicales, voyez par exemple le titre Porcelain Hours avec son superbe « one drop » reggae à fond ou l’excellent Vaginal Nathraak (petite référence d’un groupe à l’esprit fin) démarrant avec sa petite intro très J-pop partant ensuite dans un véritable délire musical aux multiples influences pour terminer sur un sample jazzy old school new Orleans. Waouh j’adore l’étiquette ! Encore plus fort que celles employées par Metallian ! Autre titre marquant également au niveau des styles, Essence of I emprunte des éléments à la World Music façon Youssou N’Dour ! Bref, on a donc ici un groupe qui mélange à fond les genres sans aucune limite tout en arrivant à rester ultra cohérent (et cela croyez-moi est très difficile à faire). Car au final il n’est pas très difficile d’apporter un élément d’une musique sur une autre et de mixer le tout. Le problème c’est que souvent on tourne au patchwork ! Mais la force de PIN UP WENT DOWN est là ! Tout mélanger sans tourner la musique à la caricature et réussir dans un même cd à combiner de nombreuses émotions différentes ! En témoigne par exemple la beauté onirique de Pictures to speak to ou l’intimité enfantine sur Home avec son incroyable travail sur les voix !

D’ailleurs les voix parlons-en ! Même si les hommes interviennent dans le cd pour grunter un petit coup et pousser de temps en temps la chansonnette, c’est bien évidemment à Asphodel que revient le plus gros du travail vocal. Comment décrire le chant d’Asphodel ? Et bien c’est très compliqué car son chant a l’avantage d’avoir un registre vocal hyper élargi ! En étant pas très objectif on pourrait dire qu’Asphodel c’est un peu par moments Nathalie Dessay qui rencontre Sinead O Connor et Oum Kalsoum en passant par du chant assez typé rock le tout avec un énorme brin de folie ! Bon je sais pas si ça peut vous aider au niveau de la description vocale d’Asphodel tellement son chant par moments est original (et fun !) et pousse vraiment à fond ses limites. Très sincèrement, pour moi Asphodel est la meilleure chanteuse française de musique métal. C’est pas pour rien que Virginie de Kells ou Stéphanie de Naos prennent des cours de chant avec elle !  Asphodel apporte vraiment son grain de folie à l’ensemble et arrive tout le long du disque à nous envoyer de multiples émotions très variées ! (Asphodel je t’adore !)

Ce qui est énorme je trouve avec ma chronique c’est qu’il s’agit là d’un groupe dont j’ai quand même, je dois le dire, une certaine difficulté à parler de la musique mais, néanmoins, il s’agit là de ma chronique la plus longue jusqu’à présent! Comme quoi ! Alors il est vrai que cette chronique peut sembler non conventionnelle avec un coté « je  raconte ma life » un petit peu à la Lester Bangs (en moins bien) mais qu’importe ! Il me semble clairement évident que cet album se situe parmi les meilleures sorties françaises de cette année ! PIN UP WENT DOWN a réussi un véritable tour de force avec cet album où le mot ennui n’existe pas tant le tout est varié et original (vous aurez même droit à du chant liturgique et de l’orgue sur cet album !) ! M’enfin bref, trouvons une petite conclusion pour résumer cette chronique ! Donc 342 est un album d’une richesse rare, à la fois délirant, complètement barré mais permettant la diffusion d’émotions très variées ! Car oui, ce que l’on peut retenir de cet album c’est que les PIN UP savent jouer avec les émotions et les genres sans que cela tourne au patchwork ! Original ? Oui certainement ! Et tant mieux non ?

 

Liens :

Myspace


rgion : Haute-Normandie
France

Message #2416 sur Inw[B]zine
Auteur :
The Chamois




Ecrit le 20.11.2010


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'quipe
Copyright 2007-2011 - Tous droits rservs
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter